Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/10/2006

Force de Coriolis

Force de Coriolis, ou canular de potache ?

Tout le monde a entendu parler de ce phénomène qui fait tourner les tourbillons d’air, les nuages, les cyclones, etc…dans le sens des aiguilles d’une montre dans l’hémisphère Nord, et en sens inverse dans l’hémisphère Sud.(1)

Une explication en a été donnée par Gaspard CORIOLIS, ingénieur et mathématicien Français (1792-1843) en 1829 : "Toute particule en mouvement dans l'hémisphère nord est déviée vers sa droite (vers sa gauche, dans l'hémisphère sud) "

En voici une autre :

Supposons un instant le Soleil fixe au-dessus d’un point A de la Terre. Que se passe-t-il ?
1° / Au niveau du sol (nadir)
- Le point A s’échauffe beaucoup plus que les zones alentour.
- Les molécules d’air surchauffées s’élèvent en altitude, et le point A devient une zone de basse pression
- Les molécules d’air ainsi disparues sont remplacées par des molécules d’air venant des zones alentour, et de toutes les directions, qui convergent vers ce point A, en générant des vents.
Mais le Soleil se déplace (d’Est en Ouest par rapport au point A) ( vitesse > 1600 Km/h à l’équateur), entraînant avec lui le point A, et les manifestations précédemment exposées. Mais alors, les vents provenant du secteur Ouest sont rattrapés, ceux du secteur Est renforcés, ceux des secteurs Nord et Sud déviés vers l’Ouest. ( Les Alizés) (2) (3)
2° / En altitude
- Les molécules d’air ascendantes provenant du point A se sont peu à peu refroidies, ne montent plus, mais doivent laisser la place à celles qui continuent de monter. Elles vont donc diverger, puis redescendre ( dans une zone de haute pression ), formant ainsi, dans un plan vertical, une boucle continue où le sens de déplacement en altitude est inversé par rapport au sens au niveau du sol. ( Ce phénomène est mis à profit par les aéronautes pour choisir leur direction )
Les ouragans et cyclones subissent ces mêmes règles. Cette gigantesque force est suffisante pour amorcer une rotation privilégiée des tourbillons d’air.

Anomalies ?
Des photos aériennes montrent des cyclones semblant tourner en inverse de ce qui a été dit au début, i.e tournant anti-horaire dans l’hémisphère Nord, près des côtes Américaines de Floride, et, donc en contradiction avec la théorie de la FC.
Explication
(inspirée par la photo d’un cyclone au-dessus de l’Antarctique, « tournant ‘horaire’ » :
voir http://www.educnet.education.fr/meteo/bases_dt/banquise/h...
Les photos aériennes publiées sont prises au-dessus des cyclones. On n’en voit donc que la partie supérieure. Si, au niveau du sol, les molécules d’air convergent vers le centre du cyclone, au sommet de la cheminée ces molécules divergent, s’éloignent du centre en tournant.avec l’ensemble du cyclone. L’analogie avec le tourbillon créé par un récipient qui se vide (où l’eau va vers le centre) fausse notre raisonnement parce qu’ici (pour conserver l’analogie) l’eau devrait sortir pour remplir le récipient, en formant un tourbillon, ce qui est difficilement concevable. Pourtant c’est ce qui se passe au sommet des cyclones. Les molécules d’air humide (nuages) s’échappent de l’oeil et partent vers l’extérieur. Mais comme le système est en rotation, il se crée des ‘bras’ qui pointent vers la tangente. Ce phénomène peut être illustré par une roue tournant vite, et qu’on arrose. L’eau qui s’en échappe suit des tangentes orientées suivant le sens de la rotation.

Conclusion
Malgré de laborieuses recherches, aucune expérience valable n’est venue confirmer de façon péremptoire l’existence de la Force de Coriolis. Toutes les démonstrations peuvent s’expliquer par des raisonnements simples de physique élémentaire, et sans mettre en jeu une quelconque FC (4)
Toutes les démonstrations opèrent un ( ou plusieurs ) changement(s) de référentiel au cours de l’exécution, ce qui conduit à des absurdités, malgré un raisonnement mathématique délirant !
Aucune expérience décrite dans l’hémisphère Nord, n’a été reportée dans l’hémisphère Sud, pour démontrer un résultat de sens opposé, ce qui est pourtant la base de la FC

De tout cela, on peut déduire :

la Force de Mr CORIOLIS n’a jamais existé que dans l’imagination de son auteur.

Et maintenant, si vous voulez rire, faites une recherche sur Internet avec le mot-clé « force coriolis » et vous verrez des professeurs et ingénieurs s’enferrer dans des démonstrations où le bon sens fait totalement défaut. Ce qui est plus grave, c’est que ces gens-là ont à charge d’enseigner ! ! ! Pauvre Education Nationale ! ! !

Notes

(1) pour alléger le texte, la Force de Coriolis sera désignée par ses initiales : FC
(2) voir : http://www.meteo.org/phenomen/vent.htm
(3) voir : http://planeteterre.midiblogs.com/archive/2007/06/24/les-...
(4) voir : http://villemin.gerard.free.fr/Scienmod/Coriolis.htm
où l’auteur fait une démonstration concernant les Alizés, et non la FC
http://www.ens-lyon.fr/Planet-Terre/Infosciences/Climats/...
à la ligne 12, l’ERREUR ! ! ! !
"Changer de référentiel ne change pas la nature du problème"
Justement SI !!
Plus loin, en bas de page :
"Ainsi, la force de Coriolis n'est pas une force liée à une interaction physique mais juste une astuce de calcul"
Alors pourquoi tant de démonstrations quand on avoue que la FC n’existe pas
----------------------------------------------------
Lire la suite: Coriolis II

 


Qui ne lit qu'une page.... ne fait qu'un pas pour avancer, alors,

-> Visitez les autres pages de ce Site